Mes 7 (trop courtes) semaines de grossesse

Un mot de l’éditrice: Avant de lire ce texte, je vous recommande fortement de lire Moi, enceinte sans le savoir, de la même auteure. Vous serez davantage en mesure d’apprécier cet article.

Un texte de notre collaboratrice Dey

J’en ai tant rêvé…

J’ai tant rêvé être enceinte, j’ai toujours dit que je voulais quatre enfants. J’ai longtemps jalousé mes amies qui tombaient enceintes, qui fondaient leurs familles jeunes. Mon conjoint ne se sentait pas prêt, alors j’attendais patiemment que le jour arrive où il me dirait qu’il était prêt. Mais la vie avait un tout autre plan pour moi.

Quand je repense à ma très courte grossesse, je me dis que j’étais loin de la grossesse idéale que j’avais toujours imaginé et souhaité. J’ai toujours voulu avoir une grosse bedaine bien ronde, celle qui fait tant jaser. J’aurais aimé que ma famille et mon amoureux frottent mon bedon et parlent avec mon bébé. J’aurais voulu avoir le temps de préparer son arrivée, lui faire une belle chambre, acheter plein de beaux petits vêtements et lui créer des souvenirs avant même sa venue au monde.  Je n’ai pas eu la chance de faire des photos de moi enceinte ni d’avoir un shower avec ma famille et mes amis.

Ce que je vais écrire va paraître ironique, mais j’aurais voulu connaître les désagréments reliés à une grossesse; la fatigue, les maux de dos, les troubles du sommeil, etc… Oui, je sais je peux sembler folle d’être triste de ne jamais avoir vécu tout ça, mais j’échangerais n’importe quand mon histoire contre des douleurs typiques de femme enceinte. Imaginez, je ne sais pas ce à quoi peut ressembler une contraction, ni ce que c’est que de perdre ses eaux, et je ne le saurai peut-être jamais.

Je ne peux pas compter sur mes dix doigts le nombre de fois où j’ai dû me rendre à l’hôpital pour différents tests et suivis en l’espace de sept semaines (lire le précédent texte pour mieux comprendre).  Tous ces rendez-vous ne faisaient qu’augmenter mon stress et mes craintes, m’empêchant de savourer pleinement les joies de la maternité. À chaque jour, je me posais des tonnes de questions, et je me sentais coupable. Je me disais que c’était de ma faute si j’avais une grossesse à risque. Je me disais que si j’avais su plus tôt que j’étais enceinte, tout cela ne serait pas arrivé…

J’ai eu ma fille par césarienne d’urgence. À cause du type de césarienne que j’ai eu, un accouchement par voies naturelles est maintenant impossible pour moi.

Après sa naissance, alors que ma fille luttait pour sa vie, je me devais d’être forte pour elle, je me devais de me tenir droite, la tête haute et de ne pas faire paraître mes états d’âme. En secret, je vivais un deuil, le deuil de cette grossesse dont j’avais tant rêvé. Ce deuil, je le porte encore et je suis la seule qui puisse le comprendre. Ça me fait mal d’y repenser régulièrement. Même si je regarde les magnifiques yeux de ma fille et que je me dis que tout ça est maintenant loin derrière nous, je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi la vie a mis cette épreuve sur mon chemin. Évidement, il s’agit d’une question qui restera sans réponse.

unnamed-1

J’ai un enfant et je n’ai pas l’impression d’avoir été enceinte. C’est difficile à décrire, mais j’éprouve un vide qui ne pourra jamais être comblé, même si j’ai un autre enfant et que ma grossesse se déroule bien, je vais toujours garder ce souvenir en moi, celui d’un rêve désormais impossible à réaliser. À toutes celles qui lisent ce texte et qui sont présentement enceintes, je vous souhaite la plus belle grossesse possible, et à toutes celles qui ont vécu une situation semblable à la mienne, j’espère que ce texte vous fera sentir que vous n’êtes pas seules.

Dans mon prochain texte je vous raconterai la journée de mon accouchement par césarienne d’urgence.

Pour suivre Famille à bord et lire le prochain texte de Dey, joignez-vous à notre page Facebook!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s